Mobilitation citoyenne


Rencontre informelle des personnes intéressées par le projet de Caisse Alimentaire commune souhaitant faire partie du comité citoyen. Ce festin a rassemblé différentes personnes, de différents quartiers de Montpellier.
📢 Compte Rendu du Festin de mobilisation [Mosson]- 4 juillet 2022
image picnicjuillet.jpg (0.6MB)
image picnic.jpeg (2.8MB)
Organisée dans le cadre du festival "Démocratier & Alimentation" des Petits Débrouillards Occitanie, une soixantaine de personne s'est réunie pour échanger sur l'alimentation. L'assemblée citoyenne a démarré par un temps de témoignage de la part d'une paysanne, d'un médecin et d'une personne bénévole vivant les inégalités alimentaires.
📢 Compte Rendu de l'Assemblée Citoyenne de l'Alimentation - 11 juin 2022
image ProcessusExperimentation_IMG_20220611_112756_20220630170709_20220630150858.jpg (4.9MB)
image ProcessusExperimentation_IMG_20220611_145311_20220630170709_20220630150923.jpg (4.4MB)
image ProcessusExperimentation_IMG_20220611_145311_vignette_300_209_20220630170709_.jpg (14.4kB)
La matinée a rassemblée de nombreuses personnes intéressées par le projet de caisse alimentaire commune. En créant ce projet, nous avons émis des hypothèses de travail. Ces hypothèses ont été présentés aux habitants et habitantes de Montpellier.
Différentes idées sont proposées sur la thématique du comité citoyen, l'assemblée citoyenne de l'alimentation, le circuit de distribution conventionné, la caisse commune alimentaire.
📢 Compte Rendu de l'atelier de conception du Comité Citoyen de l'Alimentation - 21 MAI 2022
image ProcessusExperimentation_IMG_20220611_145311_20220630170709_20220630150923.jpg (6.1MB)
image IMG_20220521_123240.jpg (6.0MB)
image IMG_20220521_103708.jpg (6.0MB)
Un atelier cuisine est régulièrement organisé par le secours catholique au sein de la maison Campredon. La cuisine est un moyen qui permet de rassembler et d'échanger sur l'alimentation.
image ateliercuisine.jpeg (1.3MB)
image ateliercuisinesc.jpeg (1.3MB)
image ateliersccuisine.jpeg (0.2MB)
L’association étudiante Idess a invité Territoires à vivreS pour animer l’échange lors du débat suite à la diffusion du film “Douce France”. Synopsis : Amina, Sami et Jennyfer sont lycéens en banlieu parisienne, dans le 93. Avec leur classe, ils se lancent dans une enquête inattendue sur un gigantesque projet de parc de loisirs qui implique d’urbaniser les terres agricoles proches de chez eux. Mais a-t-on le pouvoir d’agir sur son territoire quand on a 17 ans ? Drôles et intrépides, ces jeunes citoyens nous emmènent à la rencontre d’habitants de leur quartier, de promoteurs immobiliers, d’agriculteurs et même d’élus de l’Assemblée Nationale. Une quête réjouissante qui bouscule les idées reçues et ravive notre lien à la terre !

L’échange a eu lieu en premier puis a été suivi d’un buffet zéro gaspi (préparé par La Cantina). La discussion a permis d'échanger sur les initiatives mises en place.
image IMG_20220504_195924_resized_20220701_104053554.jpg (0.8MB)
image IMG_20220504_205647_resized_20220701_104054993.jpg (0.3MB)
image IMG_20220504_195957_resized_20220701_104051791.jpg (0.8MB)
La conférence gesticulée intitulée créée par Mathieu Dalmais
Portant sur la thématique de l’alimentation, cette conférence participe à la vulgarisation d’un projet porté par le Collectif pour une Sécurité sociale de l’alimentation cofondé en 2019. Tout un projet visant à penser les institutions d’une socialisation de l’agriculture et de l’alimentation.
image IMG_20220408_190244.jpg (6.0MB)
image IMG_20220408_193233.jpg (6.4MB)
image IMG_20220408_204033.jpg (4.3MB)
La balade alimentaire dans le quartier de Celleneuve part depuis l'esperluette.
Un enregistrement sonore a été réalisé.
"Ici, ça manque de diversité, de petits commerces de produits frais... il faudrait aussi d'autres petits restaurants, de la cuisine de différents pays" (Habitant de Celleneuve,2022)
image ProcessusExperimentation_IMG_20220408_105307_resized_20220701_100616141_20220.jpg (1.5MB)
image ProcessusExperimentation_IMG_20220408_101638_resized_20220701_100618251_20220.jpg (0.5MB)
image ProcessusExperimentation_IMG_20220408_105307_resized_20220701_100616141_20220.jpg (1.5MB)
Lors de la balade alimentaire dans le quartier de Prés d'Arène, une dizaine de personnes habitants le quartier ont été interrogé sur leurs habitudes alimentaires. La balade commence par la file de supermarchés, fast-foods, les uns à coté des autres. En discutant, avec les personnes devant les supermarchés, plusieurs personnes indiquent que pour elles l'alimentation est liée à la santé. Ensuite la balade a continué en direction d'une épicerie. A l'intérieur de l'épicerie, l'alimentation apparait sous l'angle du partage, un moment où les personnes peuvent manger en famille.
Avec les différentes personnes croisées, nous avons abordés la question des chèques alimentaires et l'aménagement du territoire. Avec des chèques alimentaires, 1/3 des personnes interrogées achèteraient plus de viande, 1/3 ne savent pas, 1/6 achèteraient plus de produits bio, 1/6 augmenterait la quantité en termes d'achat, 1/6 aimerait ne plus reposer sur l'aide alimentaire.
Lors des différents temps de mobilisation, une question a été posée "Que faut-il faire pour chacun.e ait accès à une alimentation choisie et de qualité?"
Le document ci-dessous synthètise les réponses.
Télécharger le fichier 📢20220303_synthese_des_postit.docx
La balade alimentaire permet d'entamer des discussions autour de l'alimentation. Cette balade alimentaire amène à une exploration du paysage alimentaire du quartier des Cévennes. Le début de la balade alimentaire dans le quartier des Cévennes commence par la boulangerie la Mie Câline. Cette boulangerie est un point de rendez-vous quotidien. Certains habitent le quartier et viennent à pied d'autres les rejoignent en voiture.
En rejoignant la rue du professeur Louis Ravaz, les habitants parlent d'un marché paysan qui a existé vers le Lidl. Actuellement les marchés les plus proches sont à la Paillade et aux Arceaux. Les personnes allant dans ces lieux sont différenciés par les habitants. Tout le monde ne va pas dans les mêmes endroits.

Notre environnement (proximité ou non de commerces alimentaires, types de commerce, accès à un jardin partagé) a un impact sur nos comportements alimentaires. L'offre ne répond pas uniquement à la demande, mais la façonne. L'accès simplifié de certains produits peut orienter les consommateurs vers des comportements alimentaires plus durables.
ENJEUX IDENTIFIES :
Cette journée nous a permis de mettre à jour différents enjeux :
  • le besoin de clarifier la stratégie globale de Territoire à vivres autour de la caisse alimentaire commune, y compris la mobilisation d'habitant.e.s dans ce cadre : nous y travaillons d'ici le comité local du 31 janvier pour échanger ce jour là autour d'un scénario plus clair.
  • le besoin d'échanger et de s'outiller sur la participation et la sensibilisation au sens large : nous y consacrerons la matinée du 8/02
  • le besoin de créer ensemble un ou des outils communs pour mobiliser des personnes concernées par la précarité, dans le projet Territoires à vivres : nous y consacrerons l'après-midi du 08/02.
📢 20220113_Compte Rendu Co-Formation Mobilisation Citoyenne
>> Au travers d'une démarche de mobilisation citoyenne au sein des associations et dans l'espace public (repas collectifs / recueil de témoignages / production d'un film participatif), nous voulons fédérer une assemblée citoyenne afin de constituer un organe de gestion démocratique d’une caisse alimentaire à l'échelle de la Métropole
📢 20211019_Compte Rendu du GT Citoyenneté Alimentaire #1
Temps 1 : organiser plusieurs temps conviviaux, de rencontres et d'échanges sur l'alimentation durable, avec des habitants de la métropole, dans les quartiers prioritaires, en s'appuyant notamment sur les temps d'actions portées par les membres de TAV (groupement d'achats, épiceries solidaires) ou sur d'autres partenaires.
Temps 2 : fédérer des habitants intéressés au sein d'une assemblée citoyenne qui porterait des propositions auprès de la future instance de gouvernance de la politique alimentaire de la métropole

Production atelier #2 (09/09/21)

SENS/VALEURS :
- Permettre aux personnes de faire part de leur expertise
- Travail sur la reconnaissance des compétences des personnes, leur légitimité
- Dans l'information, montrer les manques pour qu'ils se sentent utiles
- Second temps : prise en compte de ce qui a été dit et/ou implication
- Emancipation
- Faire remonter la parole à une échelle plus large

ECCUEILS
- Attention à répondre aux besoins
- Quelle définition de la participation ?
- Ne pas etre dans l'injonction/ l'éducation (ou sans moralisation)
- Les habitants ont l'habitude qu'on leur demande leurs avis sans que celui-ci soit pris en compte après (cf. idée d'assemblée citoyenne)
- pérénité de l'action sur un même territoire
- perimètre de l'action

FREINS
Organisation (rythme des réunions)
Sur-solliciation des habitants
projet associatif des structures (l'aller vers n'est pas toujours une priorité)

LEVIERS
- Réseau d'acteurs qui ont déjà la connaissance du public
- Connaissance des différents acteurs qui font partie de TAV
- Mixité

COMMENT L'EXPERIMENTER ?
- partir d'un groupe qui se connait
- importance de l'informel, des actions
- du CONCRET

Quelles idées en termes de modalités d'action ? (proposition équipe pilotage+ Aequitaz)
1: Installer des mange-debout dans l'espace public avec un.e animateur/trice par table pour engager des discussions en petits comités avec 2, 3 personnes + captation sonore et création sonore
De quoi parle-t-on ?
Du "paysage alimentaire" du quartier
Des habitudes des gens de leur difficultés, questionnements, potentielles colères ou insatisfactions
De système alimentaire durable (information)
De chèques verts, de monnaie solidaire, de sécurité sociale de l'alimetnation (faire réagir)
2. proposer aux personnes intéressées par le sujet de "rester" pour un temps d'échanges collectif de 30 mn (dans une salle à l'intérieur) pour poursuivre les échanges et parler de ce qu'on tente de faire avec Territoires à Vivres.
3. proposer de se revoir, de se fédérer en un groupe inter-quartier : pour quoi faire ? un film participatif ? porter une parole...
4. en parallèle organiser des séances/débats sur sur différentes sujets, ouverts à tous

IDEE (GENIALE?) : appuyer la démarche sur la réalisation de podcasts radiophoniques avec les habitants,avec l'association oaqadi et pourquoi réaliser un film participatif avec les habitants sur le droit à l'alimentation
deux exemples de film réalisés il y a quelques années par les Ziconofages et Christel Lescrainier
Cueillette nocturne
Un diner presque pas fait

LES CHANTIERS DE MOBILISATION CITOYENNE